AFEST : à quelles situations est-elle le mieux adaptée ?

Parmi les méthodes d’apprentissages modernes, l’AFEST tient une place de choix. Elle est définie comme l’Action de Formation en Situation de Travail. De plus, elle est autorisée par le projet « Avenir professionnel ». Bien qu’elle soit appréciable et très utile dans l’ensemble, beaucoup de personnes se posent encore des questions sur l’utilité de l’AFEST. C’est pourquoi, nous vous proposons dans cet article de vous emmener à la découverte des situations d’apprentissages pour lesquelles l’AFEST est la mieux indiquée.

L’AFEST : pour des compétences ciblées lors d’un apprentissage en situation de travail

Lorsque vous êtes dans le cadre d’une formation en situation de travail qui vise des compétences bien précises, c’est l’AFEST qui doit être privilégiée. Contrairement à l’approche behavioriste, qui permet simplement de reproduire une séquence de gestes professionnels appris, l’AFEST va permettre d’apprendre davantage des situations de travail. La variété des situations et leur grande prévisibilité rendent favorable cet apprentissage.

Cette utilité est d’ailleurs confirmée par le rapport du CNEFOP (p. 259) qui associe la pertinence de l’AFEST à trois capacités majeures. Premièrement, l’AFEST permet à l’apprenant de mener une action en situation. Deuxièmement, elle donne la possibilité à l’apprenant de s’adapter à l’environnement. Et troisièmement, ce dernier peut également modifier cet environnement au besoin.

Cela est d’autant plus intéressant du fait que la capacité de l’individu à agir en situation de travail va potentiellement lui permettre de s’engager davantage. En effet, l’apprentissage en situation de travail tourne essentiellement autour de trois dimensions : vouloir agir, savoir agir et pouvoir le faire. C’est donc là une interaction permanente entre l’apprenant et la situation de travail elle-même qui est de mise.

L’AFEST est particulièrement adaptée à ce contexte. La raison, c’est que la liberté est laissée à l’apprenant de définir lui-même, les éléments de la formation qu’il prendra en compte pour profiter au mieux de la situation de travail. L’expérimentation AFEST est de ce fait, en parfaite harmonie avec la question de la permanence d’interaction précisée plus haut.

Cette expérimentation peut concerner par exemple, un client lorsque vous êtes vendeuse en jardinerie. L’AFEST est également indiquée pour un patient. Là, ce sont les intervenants à domicile qui sont ciblés. Les soigneurs de zoo et les auxiliaires vétérinaires peuvent également expérimenter l’AFEST pour les animaux. L’AFEST reste de même adapter à beaucoup d’autres corps de métiers.

L’AFEST : à privilégier pour les séquences réflexives

Ce qui rend véritablement efficace l’AFEST, ce sont les séquences réflexives. Elles distinguent d’ailleurs cette expérimentation de la forme traditionnelle d’apprentissage. Elles permettront en outre, à l’apprenant de se remémorer les paramètres de la situation de travail. Ensuite, sur la base de ces paramètres, il pourra alors se poser des questions sur les choix qu’il a à faire. Le but sera alors d’évaluer la pertinence de ces choix et leur portée. Et pour finir, l’AFEST permettra à l’apprenant de chercher des voies et moyens pour améliorer les situations de travail ultérieures.

En d’autres termes, les séquences réflexives donnent la possibilité à l’apprenant d’ajuster sa personne à la formation en situation de travail. Cela lui permettra alors d’améliorer sa performance, la qualité de la formation et sa sécurité. L’approche behavioriste basée sur la simple reproduction de gestes ne donne pas la possibilité d’explorer cette dimension de la formation.

L’AFEST : idéale pour le travail de demain

Le monde du travail est en permanente évolution. Pour ce faire, de nouvelles compétences sont sollicitées en permanence pour faire face aux besoins de la clientèle. La formation en situation de travail doit donc permettre à l’apprenant de rester présent dans la situation tout en tentant d’entreprendre. De l’apprentissage, l’apprenant doit également décoder les aspects positifs et négatifs d’une situation et s’ouvrir davantage sur le monde. C’est d’ailleurs une évidence puisqu’aucune formation en situation de travail ne peut se faire en aparté.

Toujours dans le but de mieux faire face aux défis du travail de demain, la formation en situation de travail doit permettre à l’apprenant d’élargir sa zone de confort. Il doit pour cela, confronter son point de vue, prendre du recul afin de développer sa capacité d’analyse en situation. Et pour couronner le tout, l’apprenant en situation de travail doit avoir de l’assurance en ses propres ressources. C’est ce qui lui permettra de se fixer un objectif et de s’y tenir. Le sens de l’action doit pouvoir le guider tout au long de la formation.

Face à toutes ces exigences, c’est l’Action de Formation en Situation de Travail (AFEST) qui reste la plus adaptée à ces défis de demain.

En conclusion

L’AFEST est la mieux adaptée pour les situations de formation qui incitent l’apprenant à l’action. De ce fait, elle lui permet d’explorer des dimensions de la situation de travail que la norme traditionnelle ne lui permet pas d’explorer. Toutefois, il faudrait se tourner vers une agence compétente pour sa mise en application. C’est là que l’expertise de l’agence Grain’s est sollicitée.

Pour la fabrication d’organisations apprenantes, l’agence Grain’s est une référence certaine. Elle accompagne efficacement les entreprises pour leur projet de mise en place de formation en situation de travail. L’agence est compétente pour fournir des conseils en organisation et pour l’apprentissage en équipe. C’est donc à juste titre que l’agence Grain’s est appelée le créateur de connaissances. Elle utilise comme méthode, l’élaboration des ateliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *