Qu’est-ce qu’un partenaire franchisé? (Définition)

Qu’est-ce exactement qu’un partenaire franchisé ?

Définition : le partenaire franchisé ou le partenaire de franchisage ouvre sa propre entreprise sur la base du concept commercial élaboré et testé par le franchiseur, qu’il met en œuvre de manière indépendante en tant qu’entrepreneur juridiquement indépendant. Le terme partenaire de franchise est utilisé comme synonyme du terme franchisé et met l’accent sur l’approche de partenariat dans le franchisage.

Partenariat de franchise réglementé par contrat au niveau des yeux

Le franchisage est basé sur la coopération d’un franchiseur, qui accorde des licences pour l’utilisation de son concept commercial, avec ses partenaires, qui paient des droits de franchise pour ce service et d’autres services de soutien. L’outil le plus important pour les opérations commerciales du franchisé est le manuel du système créé et mis à jour par le franchiseur, qui précise l’accord de franchise conclu entre les partenaires.

Comme les franchisés sont des entrepreneurs indépendants et ne sont donc liés par des instructions que dans une mesure limitée, les critères de gestion fondés sur le partenariat s’appliquent davantage que dans les entreprises à structure hiérarchique. Il y a beaucoup à dire sur le fait que les franchiseurs qui réussissent le mieux sont ceux qui vivent un « partenariat sur un pied d’égalité » avec leurs partenaires de franchise. Car cela permet non seulement de mieux utiliser l’expérience, les compétences et le savoir-faire des partenaires de la franchise pour l’ensemble du système de franchise. Même en cas de problèmes et de conflits, les solutions sont souvent plus faciles à trouver si les deux parties ont déjà établi une relation de confiance grâce à une coopération basée sur le partenariat.

Devenir un partenaire de franchise

L’acquisition de partenaires de franchise (ou partenaires de franchise) est une tâche essentielle des systèmes de franchise ou de leur siège social. Ils investissent généralement beaucoup dans la publicité de leurs offres de franchise ou engagent des agences de recrutement pour trouver des partenaires de franchise appropriés. Quiconque veut devenir partenaire d’un système de franchise passe généralement par un processus en plusieurs étapes. Dans ce processus, le profil d’exigences du franchiseur est souvent comparé au profil du partenaire de franchise potentiel (partenaire de franchise), d’abord de manière approximative, puis de plus en plus fine.

Les facteurs d’évaluation comprennent des informations sur l’âge, l’éducation, l’expérience professionnelle, l’engagement et les fonds propres. Les compétences dites « douces », telles que la sociabilité, la volonté d’apprendre, les compétences de direction, la volonté de compromis et la capacité à travailler en équipe, sont également testées. L’expertise existante n’est pas toujours considérée comme un avantage, car les partenaires franchisés ayant des connaissances spécialisées manquent parfois de flexibilité par rapport au nouveau concept d’entreprise. Le profil de partenaire élaboré par le siège du système constitue la base de la stratégie d’acquisition du système de franchise. Certains systèmes de franchise offrent également aux franchisés potentiels la possibilité d’observer afin de se faire une idée aussi précise que possible de l’activité future avant de signer le contrat de franchise.

Instruments de recherche de partenaires

Le principal moyen de recherche de partenaires de franchise est aujourd’hui Internet : Les recherches sont effectuées via le site web du franchiseur et de l’association nationale de franchise (par exemple, DFV, ÖFV, SFV), des portails spécialisés pour les fondateurs tels que le FranchisePORTAL, des bourses de l’emploi (par exemple, StepStone, Monster) ou des réseaux sociaux (par exemple, XING, LinkedIn). De nombreux systèmes de franchise disposent également de sites web d’information spéciaux pour les franchisés potentiels, car s’adresser aux clients finaux et aux partenaires de franchise potentiels nécessite un contenu très différent.

Aujourd’hui, il n’existe que quelques médias imprimés spécialisés (par exemple, franchiserfolGE, Verzeichnis der FranchiseWirtschaft) dans les pays germanophones qui sont adaptés à la recherche de partenaires de franchise.

Pour la recherche de partenaires, les salons de la création d’entreprise (par exemple START, deGUT, NewCome) n’ont cessé de perdre de leur importance. En Allemagne, aucun salon spécial de la franchise n’a eu lieu entre 2002 et 2017. Avec Franchise Expo Frankfurt, l’organisateur américain du salon MFV Expositions a pu faire revivre cet événement autrefois important de l’économie allemande de la franchise.

Un salon de la franchise se tient en Autriche depuis 2011. En outre, des journées de jumelage ont été organisées ces dernières années, au cours desquelles les intéressés peuvent faire rapidement connaissance avec plusieurs systèmes de franchise et leurs représentants.

La plus grande foire de la franchise en Allemagne, en Autriche et en Suisse est désormais de nature virtuelle et peut être consultée toute l’année sur Internet, la Foire virtuelle de la franchise du FranchisePORTAL avec environ 300 exposants.

En outre, le marketing direct (par exemple, le publipostage) offre la possibilité de s’adresser à des clients potentiels de manière ciblée, à condition que du matériel d’adressage approprié soit disponible à des prix abordables.

Du premier contact à la signature du contrat

Après le premier contact des franchisés, le premier échange d’informations a généralement lieu par écrit. Par une présentation détaillée du concept de franchise, les franchiseurs tentent de renforcer l’intérêt et de se distinguer de leurs concurrents. Dans les questionnaires, les candidats fournissent des informations sur leur carrière professionnelle ainsi que sur leur expérience, leurs connaissances, leurs intérêts et les fonds propres disponibles.

Le premier entretien personnel a généralement lieu au siège du système, où les franchisés potentiels apprennent à connaître leur conseiller partenaire et son environnement commercial. À l’aide d’une liste de contrôle, le franchiseur doit établir un profil du futur franchisé, qu’il peut ensuite compléter par des appels téléphoniques. Si l’intérêt mutuel devient plus concret, le franchiseur invite son partenaire potentiel à poursuivre les discussions individuelles et/ou à participer à un séminaire d’introduction.

Si l’intérêt dans un partenariat de franchise se poursuit, la conclusion d’un contrat préliminaire est envisagée. Dans ce contexte, l’obligation précontractuelle d’information du franchiseur ne doit pas être oubliée. En outre, le futur franchisé devrait recevoir une prévision de rentabilité sur trois ans ainsi que le contrat de franchise pour un examen approfondi.

Avant la signature du contrat, les journées d’essai ou d’hospitalisation dans une entreprise franchisée existante se sont avérées très utiles. Après la réunion finale, le contrat est signé : Le système de franchise a gagné un nouveau partenaire, le partenaire franchisé a fondé sa propre société.

La règle du 100:10:1 dans le franchisage

Selon une règle empirique de l’économie de la franchise, qui repose sur l’expérience de nombreux franchiseurs, 100 contacts initiaux (leads) conduisent à 10 rencontres personnelles et finalement à la conclusion d’un seul contrat. Si le processus de recrutement est constamment optimisé ou si une agence de recrutement expérimentée est engagée, la moyenne peut parfois être augmentée de 1 à 3 % et plus. L’acquisition d’un nouveau partenaire de franchise est donc extrêmement longue et exige beaucoup de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *